Destination : Vietnam, le début de notre road trip à moto !

Destination Vietnam

Après avoir bien exploité notre visa d’un mois en Birmanie, nous nous rendons au Vietnam pour une partie du voyage à laquelle Max tient beaucoup : le road trip en moto en Asie du Sud-Est.

Début 2017, Max est déjà venu au Vietnam. Il a acheté une moto à Hanoï, au nord, a traversé le pays et la revendue à Ho-Chi-Minh-Ville, au Sud. C’est un trajet classique chez les backpackers. Du coup, nous ne voulions pas refaire le même chemin.

Mais le plus simple pour acheter une moto restait quand même le Vietnam, avec plus de touristes et donc plus d’offres et de demandes que dans les autres pays. Quitte à venir, nous avons donc décidé de faire une boucle dans le nord du Vietnam (là où Max n’était pas allé), avant de nous rendre au Laos, puis au Cambodge et de revendre la moto à Ho-Chi-Minh.

Edit : nous avons finalement changé nos plans. On a au final passé deux mois dans le pays, un au sud et un autre au nord. Le Vietnam est définitivement un pays coup de cœur pour moi ! J’explique pourquoi ici.

Nous avons donc pris l’avion de Yangon (en Birmanie) et sommes arrivés à Hanoï.

SOMMAIRE D’ARTICLE

Road trip Vietnam


Le pays en quelques mots

Le Vietnam est un pays tout en long dans l’Asie du Sud-Est. Il regroupe près de 95 millions d’habitants sur seulement 330 000 m². C’est une destination prisée des backpackers parce que le coût de la vie y est faible, que le pays est sécurisé et qu’il est facile de se rendre où on le souhaite.

La monnaie locale est le Dong, dont la valeur est très faible. A l’heure où j’écris, 1 euro vaut 28 000 dongs. Nous sommes donc devenus millionnaires pour un temps !

On trouve différentes ethnies dans le pays, mais la grosse majorité des habitants sont Vietnamiens (à plus de 85%). Le reste se partage entre des minorités locales et des ethnies d’origines Cambodgiennes ou Laotiennes.

Période Colonie

Le Vietnam faisait partie, avec ses voisins le Laos et le Cambodge, des trois pays colonisés depuis 1887 par la France et regroupés sous l’appellation « Indochine ». La colonisation n’a pris fin qu’en 1954. C’est à ce moment que débute le conflit opposant le Nord Vietnam (communiste) et le Sud Vietnam (nationaliste).

Celui-ci força l’armée française à se replier après des années de négociations et de conflits avec les différents partis nationalistes Vietnamiens. L’influence Française se trouve donc encore disséminée aux coins des rues et dans le quotidien des Vietnamiens (on y consomme du pâté et de la baguette, par exemple !).

La guerre du Vietnam

La guerre du Vietnam qui a suivit (de 1955 à 1975) a marqué quant à elle toute une génération de Vietnamiens comme d’Occidentaux (notamment Américains). Elle a ravagé le pays et fait près de trois millions de morts, dont 50 000 soldats américains. C’était la première et seule guerre médiatisée en temps réel. L’opinion publique Américaine était si mauvaise et le conflit tellement enlisé que l’armée Américaine a dû finir par se retirer. Quelques mois plus tard, le Nord Vietnam faisait une dernière offensive et prenait Saïgon, la capitale du Sud, réunifiant ainsi le pays et instaurant un régime communiste. Saïgon a d’ailleurs été renommée « Ho-Chi-Minh-Ville », du nom du général Ho-Chi-Minh à la tête de l’armée communiste du Nord, et la capitale du pays est devenue Hanoï, au Nord.

Sortie de guerre

Le Vietnam est donc communiste dans son ensemble depuis la fin de la guerre. Les drapeaux Vietnamiens côtoient les drapeaux communistes devant chaque maison. L’un et l’autre arborent d’ailleurs les mêmes couleurs. S’il y a bien des élections tous les cinq ans pour élire l’assemblée nationale, le secrétaire général du parti communiste Vietnamien est en fait celui qui a le plus de pouvoir et n’a pas de date de fin de mandat. Le parti communiste est d’ailleurs le seul parti à avoir le droit de se présenter aux élections.


Itinéraire prévisionnel

Si nous avions un semblant d’itinéraire prévu à la base, nous avons tout remis en question quand nous nous sommes confrontés au froid du nord de début février. Il est encore trop tôt pour les montagnes, surtout à moto (à cause du vent qui nous glace de toutes parts). On a donc décidé de partir pour le Sud sans s’y attarder (puisque Max y est déjà allé) et de faire le road trip à l’envers : Cambodge, Laos, Vietnam du nord et revente de la moto à Hanoï.

Edit : notre itinéraire final est disponible ici.

Road trip Vietnam


Sri Lanka, Inde, Népal, Myanmar, Vietnam et Cambodge… Retrouvez ici le bilan et les anecdotes de nos 6 premiers mois de voyage en Asie !

13 réflexions au sujet de « Destination : Vietnam, le début de notre road trip à moto ! »

Une remarque ? Un commentaire ? Une question ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.