Kuala Lumpur, la capitale qui déteste les piétons

Kuala Lumpur

Premier et dernier arrêt de mon voyage en Malaisie, Kuala Lumpur est la capitale du pays. Ayant juste avant passé près de neuf mois en Asie (du sud et du sud-est), Kuala Lumpur a été un vrai choc pour moi. Exit les motos et les scooters qui envahissent les rues et les trottoirs, les vendeurs de rue et les chauffeurs de tuk-tuk un peu insistants… Place aux hôtels de luxe, aux gratte-ciel illuminés et aux immenses centre commerciaux. Lire la suite

Visiter les temples d’Angkor à moto : la solution pour éviter la foule

Visiter Angkor à moto

Emblématique du Cambodge au point d’être sur le drapeau national, les temples d’Angkor attirent les touristes par milliers. Il s’agit de l’attraction inesquivable d’un voyage au Cambodge ! Heureusement, on a réussi à éviter la foule en choisissant de visiter Angkor à moto.

Pour être honnête, on a d’abord songer à ne pas les visiter. Après nos aventures dans la jungle et la découverte des villages Cambodgiens, on avait peur de retourner dans un lieu aussi touristique. Et pour le coup, les temples d’Angkor sont une activité très chère. Le pass un jour coûte 37 dollars par personne, quant au pass une semaine, c’est carrément 72 dollars qu’il faudra débourser. Hors de prix pour le pays ! On avait peur de se rater et de payer très cher un site finalement décevant et surcôté. Lire la suite

Découverte sommaire de Mandalay, la seconde ville du Myanmar

Après nous être posés quelques jours à Bagan, nous avons pris un bus pour Mandalay.

Avec plus d’un million d’habitants, Mandalay est la seconde plus grande ville du Myanmar. Souvent préférée à Yangon, la capitale économique, elle attire les touristes qui y séjournent souvent avant de faire le voyage jusqu’à Hipsaw en train (réputé comme l’un des plus beaux du monde).

Nous hésitions à faire le trajet en train et le trek de la région également : les voyageurs rencontrés nous en ont dit beaucoup de bien, mais le temps était compté avant la fin de notre visa… Et nous rendre plus au nord nous ferait beaucoup courir. Du coup, on a décidé de rester à Mandalay quelques jours avant de redescendre doucement vers Yangon. Lire la suite

Bagan, la cité archéologique de toutes les cartes postales Birmanes

S’il y a UN site incontournable pour tout touriste qui se rend au Myanmar, c’est Bagan. C’est de là que viennent toutes les photos idylliques que l’on trouve lorsque l’on tape le nom du pays dans un moteur de recherche : des montgolfières qui s’élèvent dans un ciel orangé au dessus de dizaines de ruines de temples.

Et c’est vrai que c’est beau. Au point de me marquer de façon indélébile ? Non. Lire la suite

Les environs de Hpa-An en scooter : des grottes, des bouddhas et de la pisse de chauve-souris !

Puisque mes frères nous rejoignaient pour une courte semaine, nous ne pouvions pas trop nous éloigner de la capitale. C’est donc en toute logique que nous nous sommes rendus à Hpa-An, dans le sud du Myanmar.

A six heures de bus de la capitale, cette petite ville située dans l’état de Karen est un point de départ idéal pour visiter les alentours : entre rizières, grottes, bouddhas et chauve-souris, nous avons passé deux jours sur place, que nous aurions facilement pu étendre pour se poser un peu dans la tranquille campagne birmane. Lire la suite

Rangoon (ou Yangon ?), la (presque) capitale du Myanmar (ou de la Birmanie ?)

Si Yangon (de son nom local) n’est plus la capitale du Myanmar depuis 2006, elle ne reste pas moins la capitale économique et la plus grande ville du pays. C’est souvent un passage obligatoire pour les voyageurs car c’est ici que partent et arrivent la majorité des vols internationaux. Pour autant, peu s’y attardent. Et pour cause : la ville semble en perpétuelle construction, mélangeant les bicoques à la devanture oxydée aux immeubles modernes flambant neufs. Et en dehors de la magnifique pagode, il n’y a pas grand chose à y faire ou y voir pour un touriste.

Yangon a été notre premier contact avec le Myanmar. Nous y sommes allés à plusieurs reprises, notamment pour arriver et partir du pays, mais aussi pour accompagner mes frères à l’aéroport après la semaine passée en notre compagnie.

Lire la suite

Katmandou, le voyage au Népal commence par sa capitale

katmandouNotre première étape au Népal est bien évidemment Katmandou, sa capitale.

Nous sommes arrivés depuis un vol direct de Bangalore, en Inde. Sur internet, on avait lu qu’il fallait arriver dans le pays avec du liquide pour pouvoir faire notre VISA sur place. Donc, depuis l’Inde, on retire 17000 roupies et on va au guichet pour les changer en dollars. Mais le mec de l’accueil nous dit que c’est inutile : les roupies indiennes sont parfaitement utilisées au Népal. Parfait ! Mais il ajoute : « oui, enfin, que les billets de 100 roupies… ». On regarde notre liasse de billets : on a que des billets de 1000 ou de 500. Après de longues discussions pas très claires, il décide de nous rendre service en nous changeant gratuitement 10 000 roupies en billets de 100. Mais il nous en reste 7000, et on n’a que deux heures avant notre décollage pour changer le reste, sous peine de ne jamais pouvoir s’en servir. Lire la suite

Madurai et le magnifique temple Sri Meenakshi

maduraiAprès Pondichéry, nous avons fait un arrêt à Madurai. L’objectif premier était de faire les papiers de la moto (puisque nous étions à nouveau dans le Tamil Nadu). Mais nous en avons profité pour visiter le temple Meenakshi.

Le temple est dédié à Shiva et à son épouse, Pârvatî. Il s’agit d’un des temples hindou les plus importants du Tamil Nadu, et il est en effet très impressionnant. On l’aperçoit de loin dans la ville. Lire la suite

Pondichéry, « la petite France indienne »

pondicheryAprès Chennai, nous nous sommes rendus à Pondichéry, la ville que tout le monde s’accordait à nous décrire comme « un bout de France en Inde ». Oui, bon, faut pas exagérer quand même. Mais c’est vrai qu’on ressent l’influence !

Pondichéry est la ville principale de l’état du même nom enclavé dans le Tamil Nadu. Son histoire est particulière puisqu’il s’agit de la seule région de l’Inde a avoir été colonisée par la France, et ce pendant près de trois cent ans (de 1673 à 1956). Ceci se sent dans certains bâtiments et dans l’architecture en règle générale. Lire la suite