Hpa An en scooter : des grottes, des bouddhas et du pipi de chauve-souris

Puisque mes frères nous rejoignaient pour une courte semaine, nous ne pouvions pas trop nous éloigner de la capitale. C’est donc en toute logique que nous nous sommes rendus à HpaAn, dans le sud du Myanmar.

A six heures de bus de la capitale, cette petite ville située dans l’état de Karen est un point de départ idéal pour visiter les alentours : entre rizières, grottes, bouddhas et chauve-souris, nous avons passé deux jours sur place, que nous aurions facilement pu étendre pour se poser un peu dans la tranquille campagne birmane.

SOMMAIRE D’ARTICLE


Rando au Hpa Pu Pount

Le soir de notre arrivée, nous avons commencé par découvrir la région en grimpant au Hpar Pu Mount. Le temps d’une traversée du fleuve sur une barque locale, et nous pouvions entreprendre l’ascension du mont.

Bateau Hpa Pu Pount
Bateau - Hpa An

Il nous a fallu un peu de plus de 20 minutes pour grimper, avec quelques pauses photos en cours de route. Une fois en haut, on arrive à la stûpa, comme d’habitude recouverte d’or.

La vue est impressionnante, surtout avec la lumière du crépuscule.

Vue - Hpa An

Une fois redescendus, nous nous rendons au night market pour manger un peu. On y trouve de tout, mais surtout de la nourriture coréenne et chinoise : des buns, des brochettes et d’étranges crêpes…

Street Food - Hpa An

Le lendemain, nous décidons de louer des scooters pour visiter les environs. Nous en avons trouvé à notre hôtel, ainsi qu’une carte nous présentant les différents points d’intérêts de la région. L’occasion pour moi de conduire à nouveau, après mes heures d’apprentissage sur la Royal Enfield, en Inde !

Scooter - Hpa An

Visite des grottes du coin

On commence par deux grottes situées au sud-ouest de la ville : Kaw-Gone cave et Yathei Pyan Cave. Si elles sont assez différentes l’une de l’autre, on y trouve les mêmes choses : des statues de bouddhas, des pagodes, des sculptures, des formations rocheuses et des petits singes.

Cave  - Hpa An
Cave - Hpa An
Cave - Hpa An
Cave - Hpa An
Cave - Hpa An
Cave - Hpa An
Cave - Hpa An

On s’y promène quelques heures (sans chaussures) et on admire la vue sur la région.


Le temple Kyaik-Ka-Lat

Après une pause repas à base de plats thaï (on est vraiment près de la frontière et la nourriture thaï s’est vite imposée dans le coin), on reprend notre route pour nous rendre au temple Kyaik-Ka-Lat.

Ce monastère est situé au pied d’une formation rocheuse assez impressionnante, en haut duquel se trouve évidemment… une stûpa (pour changer !). On grimpe donc les marches qui nous séparent du sommet avec les pèlerins birmans et les moines. Nous ne pourrons pas arriver jusqu’en haut, puisque le reste du chemin est réservés aux croyants. Mais nous aurons tout de même une belle vue sur la vallée !

Temple - Hpa An
Temple - Hpa An
Temple Kyaik-ka-lat - Hpa An

Saddan cave

Après cette petite ascension sous la chaleur de l’après-midi birmane, nous nous rendons à la Saddan cave. Cette grotte est réputée pour être la plus impressionnante du coin. Malheureusement, nous n’avons pas le temps de l’explorer : nous n’avons que 20 minutes à passer sur place si on ne veut pas rater notre dernière activité du soir, qui nécessite que l’on soit présents à 17h30 tapantes. Du coup, nous ne verrons que le début de la grotte… et c’est dommage, parce qu’il parait que l’on peut ensuite sortir de l’autre côté et se faire ramener à l’entrée par une barque sur le lac.

Mahar sadan cave - Hpa An

Mais quoiqu’il en soit, nous nous dépêchons de reprendre nos scooters pour nous rendre à la fameuse Bats Cave !


Bats Cave

Scooter - Hpa An
 Bat cave - Hpa An

Comme son nom l’indique, cette grotte est peuplées de chauve-souris. Mais pas juste quelques chauve-souris. Des milliers et des milliers de chauve-souris ! Et pour bien réaliser à quel point elles sont nombreuses, il faut s’y rendre à la tombée de la nuit.

Quand on arrive, on entend un bourdonnement dans la grotte. On les imagine à l’intérieur, en train de se réveiller. A peine quelques minutes après notre arrivée, les premières commencent à sortir. Puis un flot continu et intarissable s’élève au dessus de nos têtes, dans un grand nuage noir. C’est hyper impressionnant !

hpa an scooter

On se trouve en dessous, à observer les vagues d’animaux qui s’envolent (et les oiseaux qui en attrapent quelques unes au passage pour faire leur repas), quand on se rend compte que des gouttes nous tombent dessus. On regarde le ciel : il n’y a aucun nuage. C’est avec l’odeur que nous comprenons… les chauve-souris nous pissent dessus ! Ni une, ni deux, on file se réfugier un peu plus loin.

Pendant de longues minutes, le flot de chauve-souris ne va pas se tarir. Des locaux sont présents et tapent sur des tonneaux de plastique pour qu’elles ne viennent pas dans notre direction. C’est très marrant, parce que dès que quelqu’un tape sur un tonneau ou dans ses mains, les milliers de chauve-souris font un bond en même temps, créant une vague vivante noire dans le ciel.


Même si nous aurions pu rester plus longtemps à Hpa-An, notre temps tous ensemble était compté. Nous sommes donc partis le lendemain en bateau pour nous rendre à Mawlamyine, l’ancienne capitale britannique et là où repose le plus grand bouddha couché du monde !


Sri Lanka, Inde, Népal, Myanmar, Vietnam et Cambodge… Retrouvez ici le bilan et les anecdotes de nos 6 premiers mois de voyage en Asie !

7 réflexions au sujet de « Hpa An en scooter : des grottes, des bouddhas et du pipi de chauve-souris »

Une remarque ? Un commentaire ? Une question ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.