Destination : Malaisie, l’Asie du Sud-est en solo

Drapeau Malaisie

Au terme de quatre mois de road trip en Asie du Sud-est, nous avons vendu notre moto à Hanoï et sommes prêts à partir vers de nouveaux horizons.

Mais ce nouveau voyage est un peu particulier.

SOMMAIRE D’ARTICLE


Pourquoi la Malaisie ?

Pour être très honnête, la Malaisie n’était pas un pays qui m’attirait particulièrement. Les voyageurs rencontrés en Asie depuis le début n’ont pas vraiment su attiser mon intérêt pour ce pays. Ils avaient souvent été déçus et majoritairement préféré les Philippines ou l’Indonésie.

La vraie raison de mon choix était que je voulais prendre un moment pour expérimenter le voyage en solo. Aucun problème avec Maxou, évidemment. C’est juste que c’est quelque chose que je m’étais juré de faire avant de partir. J’expliquerai surement plus pourquoi dans un article sur mon expérience de  voyage solo.

Mais en tous cas, je n’en avais pas vraiment eu l’occasion jusque là. En Inde et au Népal, ça n’était pas le plus simple, en Birmanie (Myanmar) il y avait mes frères, et ensuite on a acheté notre moto (et moi pas capable de conduire seule dans villes asiatiques). Du coup, c’est après notre road-trip en Asie du Sud-est que j’ai enfin eu un créneau.

Choisir la Malaisie pour voyager en solo

Notre prochaine étape était la Nouvelle-Zélande. On a hésité à faire un passage en Indonésie mais on saturait un peu de l’Asie du Sud-est (surtout si on n’avait plus de véhicule). On a donc préféré aller directement acheter notre van et chercher un job.

En regardant les billets en ligne, il s’avérait que le trajet en avion Hanoï (Vietnam) – Auckland (Nouvelle-Zélande) nécessitait un arrêt en Malaisie et un en Australie.

J’ai éliminé l’Australie directement, à cause du budget et de la largeur du territoire. Du coup, il me restait la Malaisie. Pour moi, c’était un choix plutôt pratique : il est très facile de voyager dans le pays (les lignes de bus sont hyper efficaces et claires), le coût de la vie est plutôt faible, les billets d’avion de me coûtaient rien (puisque c’était un stop entre moi et la Nouvelle-Zélande de toutes façons) et surtout je n’avais pas trop d’intérêt pour le pays.

Ce dernier point peut sembler bizarre, mais en fait comme c’était ma première destination en solo, je savais que je ne pourrais pas faire tout ce que je voulais de la façon dont je le voulais. Or, certains pays m’attirent beaucoup et j’ai envie de les découvrir de façons moins conventionnelles (à cheval, à vélo, à pied, en van…). Et ce n’était clairement pas le but de ce voyage-ci. Du coup, je pouvais prendre le temps de découvrir un autre pays pour lequel je n’avais pas d’attente.


La Malaisie en quelques mots

Géographie et démographie

La Malaisie est un pays d’Asie du Sud-est qui est composé de deux grosses îles : la Malaisie Péninsulaire (où se trouve la capitale et la majeure partie de la population) et la partie nord de l’île de Bornéo.

Pays de plus de 25 millions d’habitants, le pays possède deux capitales. D’un côté, Kuala Lumpur est la capitale culturelle et la plus grande ville du pays (7 millions d’habitants). D’un autre, Putrayaja est la capitale officielle et administrative (60 000 habitants). Les deux villes peuvent être reliées en 20 minutes par un train express.

Langue et monnaie

La langue nationale est le malais. Mais dans l’usage, une grande partie de la population parle anglais (qui sert de langue d’échange entre les différentes ethnies).

La monnaie utilisée est le Ringgit (abrégé MYR). Et lors de mon séjour, 1 MYR = 0,21 EUR.

Le coût de la vie est sensiblement plus élevé que le reste de l’Asie du Sud-est, mais reste très abordable pour des Occidentaux.

Mixité culturelle et religieuse

La Malaisie est surtout connue pour sa mixité culturelle. La population Malaisie est composée en partie de l’ethnie Malaise, d’une grande communauté Chinoise (25 % de la population) et d’une communauté Indienne. On trouve également des communautés autochtones et d’autres ethnies minoritaires. De façon surprenante, l’appartenance ethnique des habitants est indiquée sur leur carte d’identité.

Côté religion, l’Islam est la religion officielle et celle pratiquée par 55 % de la population. Mais du fait de la mixité ethnique, on trouve aussi beaucoup de Hindouistes, Chrétiens, Taoïstes et Hindous. Les différents temples de culte se partagent les rues des différentes villes.


Itinéraire prévisionnel

Pour une fois, je sais exactement combien de temps j’ai dans le pays (il a fallu que j’achète les billets  pour la NZ assez rapidement). Je vais donc passer 14 jours en Malaisie, avec une arrivée et un départ de Kuala Lumpur. Vu le peu de temps dont je dispose, je sais donc que je vais rester sur la partie péninsulaire du pays. Je pense me rendre dans trois ou quatre sites différents, mais je n’ai rien prévu à l’avance. Je verrais au feeling.

Edit : retrouvez l’itinéraire final et le bilan de mon road trip en Malaisie dans l’article dédié.

Kuala Lumpur - road trip malaisie

3 réflexions au sujet de « Destination : Malaisie, l’Asie du Sud-est en solo »

Une remarque ? Un commentaire ? Une question ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.