Destination : Inde

« L’Inde, on aime ou on déteste ». Cette phrase, sortie de je-ne-sais-ou, je l’ai vue et lue dans quasiment tous les articles qui parlent du pays.

Je pense que c’est l’un des pays dont on a le plus d’idées reçues et d’images pré-conçues, et cette citation le prouve bien. Honnêtement, ça marche assez bien sur moi. Je n’étais vraiment pas rassurée à l’idée de le mettre sur ma liste des pays à découvrir. 

Mais la curiosité a quand même pris le dessus. Ça, et le fait que je savais que j’allais être au Sri Lanka et que c’était dommage de ne pas y faire un (petit) tour.

J’ai donc rejoins Max (qui voyageait déjà en solo là-bas depuis trois semaines) au début du mois d’octobre. Il nous restait donc près de 6 semaines sur son visa (originellement de deux mois) que l’on comptait bien exploiter.

L’Inde est un pays-continent. Non seulement c’est un des pays les plus vieux du monde, mais c’est aussi le second le plus peuplé… sans parler de la diversité de sa population. Il a été recensé jusqu’ici 234 langues maternelles dans tout le pays (dont 18 reconnues officiellement) réparties sur 29 états, qui ont chacun leur propre gestion et leur propre culture. Un peu comme si on considérait que l’Europe était un seul pays.

L’hindouisme a une forte place dans le pays puisque cette religion est pratiquée par 80% des croyants indiens. Les temples sont omniprésents et sont des centres d’intérêts à eux seuls. Mais comme pour les langues et la culture, les religions sont aussi très variées.

Devant un pays-monstre pareil, il a fallu faire des choix. Où aller quand on a « seulement » six semaines devant soi ? 

Nous avons donc décidé d’exclure le nord du pays et de se concentrer sur la pointe sud. Il parait que le choc culturel est moins violent dans le sud (plus riche) que vers Delhi. Pourquoi pas.

Quand je suis arrivée, Max avait déjà acheté une Royal Enfield (les grosses motos indiennes). Notre seul plan était donc de se balader dans le sud et de remonter dans une grosse ville pour la revendre avant notre départ.

Finalement, nous avons eu pas mal de contre-temps qui sont venus chambouler nos plans. Mais nous avons quand même eu un bon aperçu de cette partie du pays.

Voici l’itinéraire qui a été réalisé :

itineraire inde

Pour le détail, voici ce que ça donne :

  • Nous nous sommes donc rejoins à Chennai. Nous y avons passé 5 jours, le temps d’avoir tous l’équipement de la moto.
  • Nous avons ensuite conduit jusqu’à Mahâballipuram…
  • …Puis jusqu’à Pondichéry, où nous sommes restés 3 jours (avec une journée à Auroville).
  • Nous avons quitté la côte pour visiter Madurai et son célèbre temple pendant 2 jours.
  • En 2 jours de route, nous sommes arrivés à la pointe extrême sud du pays, au Cap Comorin (avec un arrêt à Thoothukudi).
  • Nous y sommes restés 2 jours, puis à cause des soucis liés à la moto, nous sommes retournés à Chennai.
  • Une semaine plus tard, nous repartions (sans la moto) et allions cette fois au Kerala, à Munnar, voir les plantations de thé.
  • Nous avons ensuite fait un arrêt de 3 jours à Kochi.
  • Nous sommes redescendus à Allepey pour visiter les backwaters.
  • Puis nous avons pris la ligne de train qui remonte la côte ouest pour aller jusqu’à Mysore (avec des arrêts à Thrissur et à Kannur).
  • Pour finir, nous sommes arrivés à Bangalore, d’où nous avons pris notre vol international pour le Népal.


Sri Lanka, Inde, Népal, Myanmar, Vietnam et Cambodge… Retrouvez ici le bilan et les anecdotes de nos 6 premiers mois de voyage en Asie !

7 réflexions au sujet de « Destination : Inde »

    1. Hello!
      Non, pas de Taj Mahal pour nous. L’Inde est tellement grande qu’on ne se sentait pas de voir le nord et le sud sur nos visas de deux mois. Du coup on se concentre sur le Tamil Nadu et le Kerala, qui sont déjà immenses… Et vous, quoi de prévu dans le coin ?

Partagez vos avis et expériences...