Excursion dans la forêt amazonienne – 1er jour

florenciaUne fois arrivée à Florencia avec Nath, nous récupérons de nos coups de soleil du désert de la Tatacoa (ok, surtout moi) et nous nous rendons à l’auberge que Nath avait reservée, La Calera, qui se trouve à 30 minutes de la ville.

L’endroit est magnifique. Nous l’apprécions notamment à notre premier réveil, quand nous nous retrouvons à prendre un délicieux petit déjeuner traditionnel en quasi tête à tête avec des petits singes. Nous avons trois jours à passer ici, et si nous avons déjà un plan pour le lendemain, rien n’est prévu pour la journée. Nous acceptons donc avec joie la proposition des gérants de l’auberge de nous organiser une balade dans la forêt amazonienne qui nous entoure. 

Nous partons donc en vélo, confiantes dans nos capacités de pédalage qu’est censé nous conférer notre passé de grenobloises. Erreur.

Les trente minutes de vélo furent un des moments les plus épuisants de mon voyage ! Bon, d’abord, nous utilisions les vélos qu’on nous avait prêtés et qui n’étaient donc pas de première jeunesse, ni forcément à notre taille. Mais en plus de ça, la route était loin d’être régulière et entretenue, la montée était bien corsée, et le soleil tapait très violemment. 

Bref, on arrive à notre premier arrêt dans un état assez ridicule… rouges et transpirantes à grosses gouttes, alors que Luis, le guide qui nous accompagne, semble faire une promenade de santé. Il nous demande même si on a déjà fait du vélo dans notre vie. La honte.

On cache les vélos au bord de la route et on emprunte un petit chemin dans la forêt (avec de nombreuses marches, pour nous achever un peu) qui nous dirige tout droit… vers une magnifique cascade. 

Ni une, ni deux, on se met en maillot et on saute dedans.

Après avoir bien profité de la zone, un des habitants (qui est visiblement le propriétaire du terrain) nous propose de nous emmener chez lui, juste derrière la cascade, pour nous offrir à boire. On accepte et on le suit, Nath, Luis et moi.

Après quelques minutes de marche et de grimpe, on arrive dans la maison où trouve sa petite fille en train de faire une partie de dominos avec d’autres membres de sa famille. La maison est vraiment excentrée, entourée par la forêt. Ça fait bizarre d’imaginer la vie qu’ils doivent avoir ici. Tout est rudimentaire.

On nous offre une limonade à la panela. Nath remarque tout de suite qu’elle est un peu différente de celles dont elle a l’habitude. Quand elle demande à la femme pourquoi le goût est différent, tout le monde se met à rire. C’était en fait une version fermentée, et donc alcoolisée. Moi j’ai même pas senti la différence… Mais en tous cas, c’était super bon.

Après quelques discussions, on dit au revoir et on fait finalement le chemin inverse (la descente est quand même plus agréable que la montée, et Nath et moi faisons la course en vélo sous le regard un peu inquiet de Luis).

C’était un premier jour super, mais ce n’est rien face à ce que l’on a vécu le lendemain… (teasing !).

Une réflexion au sujet de « Excursion dans la forêt amazonienne – 1er jour »

Partagez vos avis et expériences...