Le jour où j’ai goûté ma première poutine… à Bangalore

BangaloreSi, si, Bangalore est bien en Inde ! C’était même notre dernière destination indienne avant de prendre notre avion pour le Népal.

Nous ne réalisons pas vraiment que nous quittons l’Inde, parce que nous sommes occupés à appréhender Bangalore… Une grosse ville comme nous n’en n’avions plus vue depuis Chennai. Un accent de modernité en plus.

Bangalore, capitale de l’état du Karnataka, est peuplée de plus de 8 millions d’habitants. Un monstre de ville indienne. 

Elle se veut incarner le berceau des ingénieurs internationaux et une certaine forme de modernité indienne : on trouve des restaurants de toutes les grandes enseignes internationales, les filles sont majoritairement habillées en jeans (une première pour moi en Inde) et on trouve de l’alcool et des Pubs à l’occidental dans les quartiers riches de la ville. Il y a même des publicités pour des préservatifs sur les bus ! Quand on voit à quel point l’Inde peut être prude et comme le sexe y est tabou, ça fait un petit choc.

Mais on n’oubliera pas quand même la première vision de Bangalore que l’on a eu : les bidonvilles traversés en train en arrivant… C’est peut-être une ville moderne, mais une partie de la population n’a toujours pas accès à de l’eau potable ou à l’électricité. Encore un bel exemple des inégalités indiennes !

Cela dit, ne crachons pas dans la soupe : pour fêter notre départ d’Inde, nous décidons de nous faire plaisir et de visiter les nouvelles mini-brasserie de Bangalore. En effet, la législation concernant l’alcool est plus souple ici que dans les autres états du pays, et des brasserie locales ont ouvert depuis quelques années. D’après les conseils donnés par le site des deux expat’ français « Cheese-Naan » (super site sur Bangalore d’ailleurs), nous choisissons le « ABC« . 

L’ambiance est vraiment géniale : la déco est super, il y a de la bonne musique et on peut voir les cuves de bières et les machines de brassage. La clientèle est bien sûr composée de la partie aisée de la population indienne, ainsi que des expat’ et des touristes. Les prix sont « occidentalisés » mais les bières et les plats sont délicieux. Nous goûtons les bières de saison (brassées ici même) et nous savourons le fait de pouvoir se satisfaire d’autre chose que de cette immonde Kingfisher !

C’est même ici que je goûte la toute première poutine de ma vie. Depuis le temps que je voulais goûter, je n’allais pas attendre d’aller au Canada ! En vrai, le plat est complètement revisité et les canadiens râleraient en voyant ça, mais c’était hyper bon et TECHNIQUEMENT, ça compte !

Cette petite parenthèse qui sentait bon la maison se referme quand nous repartons et remontons dans un bus local.. où les femmes et les hommes ont chacun un espace pour s’asseoir réservé à leur sexe. Une inde toute en dualité, je disais ?

Le lendemain, nous allons visiter un peu le marché de Bangalore. Ce fût une très belle idée pour ne pas être trop triste de quitter le pays ! 

Le marché de Bangalore regroupe tout ce que nous, occidentaux, pouvons détester en Inde (ou presque). Tous nos sens sont agressés en même temps : entre les cris et les klaxons, le manque cruel d’espace et d’air, les odeurs atroces d’urine, de pourriture, de décomposition et d’excréments… Seules les couleurs valent le coup, mais on n’a pas vraiment le temps de regarder quoi que ce soit de toutes façons. Il faut garder son attention sur la route parce qu’on peut se faire écraser à tout moment par un tuk-tuk ou un scooter qui a décidé de se faufiler dans le mini-espace sur lequel on se trouve… 

Du coup, on décide vite de partir… Mais c’est pas si simple ! L’endroit est un vrai labyrinthe, et il nous faudra près d’une demi-heure pour retrouver une rue à densité « normale ».

Bref, ce sera notre dernière expérience indienne. Nous dormirons une dernière nuit en Inde (le temps pour moi de me choper une très jolie crève) et nous irons à l’aéroport le lendemain. Parfait pour apprécier une dernière fois la facilité du système de transport indien (ceci est une blague) !

See you soon, India!


Sri Lanka, Inde, Népal, Myanmar, Vietnam et Cambodge… Retrouvez ici le bilan et les anecdotes de nos 6 premiers mois de voyage en Asie !

Une réflexion au sujet de « Le jour où j’ai goûté ma première poutine… à Bangalore »

Partagez vos avis et expériences...