De Hanoï à Phu Quoc à moto : à la découverte des rizières, montagnes et jungles Vietnamiennes

La Ho-Chi-Minh Road à moto

Comme nous avons changé nos plans pour éviter le froid du nord du Vietnam, nous avons descendu tout le pays à moto : partis de Hanoï, nous avons suivis la Ho-Chi-Minh Road jusqu’à Ho-Chi-Minh-Ville (bonjour le culte de la personnalité au passage !) et on a même continué dans le sud du pays jusqu’à la mer, où l’on a pris un ferry pour nous rendre sur l’île de Phu Quoc.

Max sur La Ho-Chi-Minh Road à moto

La Ho-Chi-Minh Road à moto

En prenant son temps, trois semaines/un mois me semble être le minimum pour bien profiter de ce road trip. Nous l’avons fait beaucoup plus rapidement car Max avait suivi cette exacte même route un an auparavant. Nous ne nous sommes donc pas arrêtés sur tous les centres d’intérêt du chemin, mais seulement à ceux qu’il n’avait pas vus la première fois : les pics de Ninh Binh, les caves de Phong Nha et les tunnels de Cu Chi.

Une grande variété de paysages

La Ho-Chi-Minh-Road est nommée ainsi du nom du général homonyme qui a mené le combat contre les américains à Saïgon (également renommée Ho-Chi-Minh-Ville). A l’époque, ce n’était pas une vraie route mais un chemin qui traversait la jungle. Il servait à ravitailler l’armée du Nord qui combattait au Sud, notamment à Saïgon. L’armée Américaine avait beaucoup de mal à empêcher ces ravitaillements à cause de leur méconnaissance et leur manque d’expérience de la jungle. Et je veux bien l’imaginer !

Aujourd’hui la route est bétonnée, mais elle passe quand même à travers les forêts et la jungle Vietnamiennes. Il n’y a parfois pas d’habitation pendant 100 km. Mon angoisse c’était que la moto nous lâche à ce moment là : la chaîne qui pète, une roue qui crève, une fuite d’essence… Il peut tout arriver, mais d’habitude on trouve toujours des mécanos pas loin. Vu le dénivelé, on avait aussi peur de ne pas réussir à monter, étant à deux sur une 120cc. Heureusement on a pas eu de soucis, et même si on a parfois passé de longues minutes en seconde, à se traîner dans les pentes, on est toujours arrivés à destination !

Rivière dans la jungle sur la Ho-Chi-Minh Road

Rivière au Vietnam

Montagnes Vietnamiennes

Rivière sur la Ho-Chi-Minh Road

Les montagnes Vietnamiennes offrent de magnifiques paysages. Et c’est vraiment chouette de pouvoir s’arrêter quand on le souhaite pour prendre quelques photos et pour admirer la vue. C’est comme ça que l’on s’est retrouvés nez-à-nez (ou « roue-à-gueule », plutôt) avec un serpent noirâtre de deux mètres. Il faisait bronzette sur le béton au milieu de la route. On l’a d’abord pris pour un bout de ferraille, et le temps que l’on réalise ce que c’était réellement il avait foncé se réfugier dans la jungle. Une sacrée frayeur pour lui comme pour nous !

Le sud du Vietnam à moto

Après Ho-Chi-Minh-Ville, nous avons continué vers le Sud pour aller voir les canaux de Can Tho, puis on est allés à la frontière Cambodgienne pour se poser à Phu Quoc avant de passer la-dite frontière. Ce côté du pays est beaucoup plus plat, mais les paysages de rizières ensoleillées sont tout aussi beaux. Encore une fois, c’est une vraie chance de pouvoir s’arrêter quand on le souhaite.

Rizières au Vietnam

Montagnes et rizières

Champs vietnamiens

Rizières vietnamiennes

Rizières à Can Tho

Paysage de Ninh Binh

Le Vietnam autrement

Au final on aura parcouru près de 2800 kilomètres dans le pays. C’est beaucoup pour un seul mois. Cela vient du fait que l’on voulait arriver rapidement à Ho-Chi-Minh-Ville pour retrouver la chaleur et visiter le sud. Si on avait atterris directement là au lieu d’Hanoï, on aurait pris notre temps autrement. Mais quoi qu’il en soit, c’était quand même super de voir les paysages changer au fil des jours de route. Et on ne sait pas encore ce que nous réserve le nord !

Mais avant ça, à nous le Cambodge !

Maxylou à moto sur la Ho-Chi-Minh Road


Sri Lanka, Inde, Népal, Myanmar, Vietnam et Cambodge… Retrouvez ici le bilan et les anecdotes de nos 6 premiers mois de voyage en Asie !

3 réflexions au sujet de « De Hanoï à Phu Quoc à moto : à la découverte des rizières, montagnes et jungles Vietnamiennes »

Partagez vos avis et expériences...