Expérience poivrée entre Kampot et Kep

Kampot au bord de mer

Kampot fut notre premier arrêt au Cambodge, juste après avoir passé la frontière commune avec le Vietnam à moto.

Ce fut une expérience bizarre. Nous dormions dans un petit bungalow surélevé très sommaire : un lit, une grande moustiquaire, et c’est tout. La nuit on entendait tous les bruits des insectes et animaux, sans parler des orages qui frappaient le toit en feuilles de notre habitation… Ou des souris qui nous faisaient caca dessus !

Lire la suite

Le lac Inle, la réserve naturelle où l’on trouve des femmes girafes, des pêcheurs sur un pied, des fabricants d’argent et de magnifiques paysages

Après trois jours de trek dans la campagne Shan Birmane, nous arrivons finalement au lac Inle.

Il faut nous acquitter de la taxe d’entrée (10 dollars par personne) et nous pouvons monter sur une petite barque qui va nous amener jusqu’à Nyaung Shwe, la ville qui borde le lac. Lire la suite

Mawlamyine/Moulmein et le plus grand bouddha couché du monde

De Hpa-An, nous prenons un bateau pour nous rendre à Moulmein (ou Mawlamyine selon le nom local), l’ancienne capitale coloniale britannique.

Le trajet en bateau est déjà hyper agréable : la petite barque en bois transporte une dizaine de touristes et passe devant des pagodes et des petits villages. Il nous faudra à peine trois heures pour arriver à destination. Lire la suite

Mysore : entre palais illuminé, rencontres semi-hasardeuses et guerre aux huiles essentielles

mysoreAprès avoir dit au revoir au Kerala, nous arrivons à Mysore, dans l’état du Karnataka.

Il est 5 heures du matin quand notre train arrive. Pour une fois qu’un train indien est à l’heure, il faut que ce soit à 5 heures du mat !…

Puisque notre chambre d’hôtel n’est pas disponible avant 10 h, nous traînons dans la ville et observons l’Inde se réveiller. On voit ainsi les vendeurs préparer leurs étales pour le marché : fruits, fleurs, journaux… Lire la suite

Vous reprendrez bien une petite tasse de thé de Munnar ?

munnarAprès nos aventures à Chennai (et la fête de Diwali que nous avons passée là-bas le temps de vendre la moto), nous sommes partis vers le Kerala pour passer nos dernières semaines en Inde. 

Le Kerala est la région du sud-ouest de l’Inde, qui se partage la pointe du pays avec le Tamil Nadu. Les deux régions ont des points communs (comme la nourriture notamment) mais les deux ambiances sont quand même très différentes. Le Tamil Nadu (où je venais de passer trois semaines) a un côté plus « authentique » et dépaysant, tandis que le Kerala attire beaucoup plus les touristes étrangers grâce à ses réserves naturelles, ses plantations de thé, ses canaux, ses plages ou ses villes bien plus propres que celles de la région voisine. Il règne au Kerala un calme tout relatif mais appréciable lorsque l’on a passé du temps dans le reste de l’Inde. Lire la suite

Pondichéry, « la petite France indienne »

pondicheryAprès Chennai, nous nous sommes rendus à Pondichéry, la ville que tout le monde s’accordait à nous décrire comme « un bout de France en Inde ». Oui, bon, faut pas exagérer quand même. Mais c’est vrai qu’on ressent l’influence !

Pondichéry est la ville principale de l’état du même nom enclavé dans le Tamil Nadu. Son histoire est particulière puisqu’il s’agit de la seule région de l’Inde a avoir été colonisée par la France, et ce pendant près de trois cent ans (de 1673 à 1956). Ceci se sent dans certains bâtiments et dans l’architecture en règle générale. Lire la suite

Rendez-vous (presque) manqué avec la région montagneuse du Sri Lanka

montagneLe moins que l’on puisse dire, c’est que notre découverte des montagnes Sri Lankaise ne s’est pas passé du mieux possible… On a un peu enchaîné les poisses.

D’abord, le trajet en train.

Indiqué partout comme le « must-do » du Sri Lanka, le trajet Kandy-Ella s’est révélé plus que raté…

Nous étions sensée voir de magnifiques paysages, traverser les vallées bordées par les plantations de thé… Sauf que l’on n’a finalement pas vu grand chose de tout ça. Lire la suite

Hacienda Guayabal, la mémorable ferme de café

peireraPereira est situé dans la région du café. J’ai donc naturellement profité de mon temps sur place pour visiter une « finca de cafe« , une ferme de café. Les gérants de l’auberge où je séjournais m’ont proposé deux fermes, mais seulement la plus lointaine dispensait un tour en anglais. Mon niveau d’espagnol étant proche du ridicule, c’est le choix que j’ai fait, et je me suis donc rendue à Hacienda Guayabal.

Une heure et demi de bus plus tard, j’arrive dans la montagne. Je suis la seule touriste et je dois vérifier sur Google map ma position pour descendre au bon endroit (il n’y a pas forcément d’arrêts de bus en Colombie, et on fait signe au chauffeur lorsque l’on veut descendre). Pour atteindre la ferme, je traverse un tout petit village. Lire la suite