15 trucs un peu foufous en Inde

A la base, je comptais appeler cet article : « 15 trucs que tu découvres quand tu arrives en Inde, et pour lesquels tu te dis « Qu’est-ce que c’est que ce bordel ? », et puis en fait tu te rappelles que c’est l’Inde, et que du coup, bon bah, c’est normal. », mais ça faisait un peu long.

On parle souvent de l’Inde comme le pays culturellement le plus éloigné du nôtre. L’Inde fait peur, l’Inde intrigue, l’Inde amuse.

Et même si je ne suis que très partiellement d’accord avec l’adage « L’Inde, tu aimes ou tu détestes », il est quand même vrai que quand on découvre le pays, certains aspects nous font un peu penser : « mais… pourquoi ? ». Voici ma liste (non exhaustive) :

1 – Sur l’autoroute, tu peux devoir freiner subitement pour laisser passer un mec qui veut traverser, là, maintenant. Oui, ça a beau être une autoroute, on a beau être à 100 km/h, il a beau y avoir un terre-plein central, si un mec veut aller de l’autre côté, il traversera, pépouze. Charge à Shiva d’assurer sa sécurité (et du coup, la tienne aussi) !

catholic eli wallach GIF


2 – Sur l’autoroute, tu peux devoir freiner subitement pour laisser passer une chèvre qui veut traverser, là, maintenant. Encore plus imprévisibles que les hommes et en complète liberté, elles n’ont aucune notion du code de la route ! Les indiens ont l’habitude, ça les stresse pas trop.

like a boss win GIF


3 – Sur l’autoroute, tu peux devoir freiner subitement pour laisser passer une vache qui veut traverser, là, maintenant. Et non seulement elles peuvent vouloir traverser, mais en plus il peut leur arriver de décider que le milieu de la route est l’endroit idéal pour faire une pause. Klaxon ou pas, elles te regardent avec la nonchalance qui les caractérise très bien et il ne te reste qu’à t’armer de patience (ou d’agilité).

chew GIF


4 – Les indiens se marrent à chaque fois qu’ils te voient mettre de la crème solaire. Même si j’imagine que le concept de « coup de soleil » ne doit pas leur être totalement inconnu, ils trouvent toujours ça très drôle et incroyablement exotique de me voir galérer avec ma peau bien blanche. Ah, et le côté « bicolore » de mes bras faisait bien rire aussi (« mais… sa peau est blanche en dessous et rouge dessus ! » Oui, je sais…).

spraying amazon video GIF by Red Oaks


5 – Les indiens se marrent d’autant plus quand ils voient une fille conduire une Royal Enfield (avec un mec à l’arrière). De ce que j’ai compris, si nous on trouve ça hyper cool de conduire une moto, pour eux c’est surtout une méthode de déplacement (la plus répandue du pays). C’est donc une contrainte, et si la femme est accompagnée, c’est à l’homme de s’en charger. Quand je conduisais la moto sur la pointe sud du pays, je passais dans les villages dans l’hilarité générale. Les femmes me faisaient même des signes avec les mains, genre « bah, qu’est-ce que tu fous ? ».

gute arbeit shrug GIF by funk


6 – La majorité des « hotels » n’ont en fait pas de chambres. Les hôtels en Inde font quasiment toujours restaurant. Par amalgame, les restaurants se nomment donc parfois « hotel », alors même qu’ils ne proposent pas de logement. C’est hyper pratique, et on a pas eu l’air con en rentrant dans des resto pour demander à dormir !

not sure dev patel GIF by Identity


7 – Les indiens qui grisonnent décident de se teindre les cheveux… en orange vif. Oui, alors comme ça c’est hyper discret, ni vu ni connu, hop, ça fait naturel ! A côté, même Jean-Pierre Foucault est capillairement plus crédible. Exemple (pris en lousedé, j’avoue) :


8 – On trouve souvent des panneaux qui expliquent qu’il ne faut pas chier/pisser dans la rue. Si ce n’est pas le numéro 1 de ce top, la saleté et le manque d’hygiène sont probablement les éléments les plus choquants quand on arrive en Inde. Les villes sentent tout à la fois l’urine, le compost, l’eau croupie… et les pots d’échappement. C’est un vrai problème écologique et de santé publique. Dans la culture commune, le concept de poubelle n’est pas du tout intégré, même si le gouvernement investit de plus en plus dans des campagnes de sensibilisation. Les indiens ont encore le réflexe de lâcher immédiatement un papier ou une assiette qui ne leur est plus utile, là, tout de suite, peu importe le lieu. Sans parler des besoins naturels, qu’ils assouvissent n’importe où. J’ai jamais vu autant de fesses de ma vie !!


9 – Les indiens veulent te prendre en photo tout le temps (même si tu comprends pas bien pourquoi). Je ne compte plus les fois où m’a demandé de prendre la pose avec des indiens. Mais même si j’ai bien compris qu’ils me trouvaient « différente » et « exotique », la logique profonde m’échappe. Par exemple, parfois on est avec Max, et ils vont lui demander à lui de prendre une photo de moi avec toute la famille. Peut-être est-ce parce que je suis en T-shirt (et qu’on voit donc plus mes formes qu’une indienne) ou parce que mes cheveux ont des reflets rouges… Ou parce que je suis simplement une femme blanche. On sait pas, mais on se prend pour une rock star !

rock star 80s GIF


10 – Les indiens se tiennent la main et se font des câlins entre mecs. Au début on se dit « hééé, mais c’est fou qu’il y ai autant d’homosexuels assumés ici ! ». Et puis en fait, on apprend que non, les indiens ne sont pas hyper détendus sur le sujet (déception), même carrément pas.
L’homosexualité est encore taboue et très critiquée. Elle est d’ailleurs interdite depuis peu (progression, quand tu nous tiens !). En revanche, l’homosocialité (le fait d’être très impliqué dans l’amitié, d’être tactile et de témoigner de son affection) fait partie de la culture du pays.
En regardant les hommes agir entre eux, je me suis fait ma propre analyse de la situation. Pour moi, l’Inde bannit tellement l’homosexualité qu’elle est même inenvisageable. De fait, des hommes qui se tiennent la main ou se font des bisous ne peuvent pas être pris pour des homosexuels (vu que ça n’existe pas, vous voyez ?).

bromance love GIF


11 – Leur notion d’espace vital est… différente. En fait, elle peut même nous sembler carrément inexistante parfois ! On se souviendra par exemple de toutes les fois où les serveurs se postaient derrière nous pendant que l’on mangeait, près à bondir au moindre de nos potentiels besoins. Je sais que ça part d’une bonne intention, d’une envie de produire un service, mais ça peut être très intrusif. J’ai compté une fois un total de onze personnes qui nous regardaient, dans un resto de bord d’autoroute dans lequel nous étions les deux seuls clients. Pas stressant comme ambiance !

awkward too close GIF


12 – Le comportement des indiens sur les réseaux sociaux est incompréhensible. J’ai eu la mauvaise idée d’accepter l’invitation Facebook d’un indien que j’avais rencontré avec Max à Kânyâkumâri. Il avait tellement insisté que j’ai fini par lui donner mon nom et par l’accepter, malgré les mises-en-garde de Max qui avait déjà expérimenté ce genre de situation. Et en effet : j’ai reçu pas moins de 40 messages par heures pendant plusieurs jours. On en a pas mal rit avec un Australien rencontré à Chennai : « Ah ouais, ils t’envoient des GIF animés qui n’ont aucun sens toute la journée… Tu ferais mieux de le virer de tes contacts parce qu’il ne va jamais te lâcher ». J’ai pas mal hésité, mais lorsque mes amis m’ont prévenue qu’il les avaient ajoutées sur FB, je l’ai engueulé en lui disant que ça ne se faisait pas et que c’était MES amis et MA vie. Le pauvre, il n’a pas vraiment compris le problème et s’est excusé pendant une cinquantaine de messages… Pour continuer à me harceler de questions sans intérêt. Je l’ai mis en « messages sans notification » sur Facebook. Si ça se trouve il m’écrit encore à ce jour !

kris jenner mystery GIF


13 – Les indiens font souvent des bruits corporels très… ragoutants. Je pense notamment au raclement de gorge/de nez qui m’a réveillé tellement de fois à 5h du main dans les auberges de jeunesse. Ils raclent la morve dans leur gorge pour ensuite cracher (enfin, je crois). C’est ultra bruyant et ils le font tout le temps, y compris au milieu de la nuit dans les espaces communs. Il peut aussi arriver qu’ils nous pètent ou rotent dessus. C’est une autre culture, hein !

disgusted smell GIF


14 – La poste indienne fait passer la France pour un pays de génies de la bureaucratie. Oui, rien que ça. Et pour cause : nous avons voulu envoyer des paquets à des amis en France. Rien de très compliqué en soi. On arrive à la poste de Madurai, on présente notre paquet… Et on découvre les joie de l’administration indienne. D’abord, ils vérifient le contenu de nos colis. Les paquets sont ouverts, regardés… y compris les photos qu’ils contenaient. Bon. Ensuite, on nous demande des preuves d’achats, que nous n’avons évidemment pas (la valeur de l’ensemble n’atteignant même pas 10 euros). Ils finissent par dire OK, mais ce n’est que le début. Il faut payer un mec pour qu’il couse (oui COUSE, avec du fil, du tissu, des aiguilles) nos colis. Et le mec en a plusieurs en attente. Il pourrait faire ça après notre départ, mais non. On doit rester à côté pour attendre qu’il ai fini. Une fois fait, on passe « à la caisse ». On nous demande d’abord une photocopie papier de notre passeport. Heureusement, on en a toujours une sur nous. C’est déjà ça. Mais ensuite, on nous demande une adresse de résidence en Inde. « Ben non, on est des touristes en fait… On veut juste envoyer un colis à notre famille. Mais on peut vous donner l’adresse de notre hôtel. ». « Ok, mais il nous faut une lettre écrite de l’hôtel pour dire qu’il est d’accord pour que vous envoyiez votre colis. ». Là, on commence à s’agacer. « But it is the procedure, sir ». On finit donc par accepter de retourner à l’hôtel, sauf qu’on nous dit « Ah non, mais il faudra venir demain de toutes façons. Là on ferme ». Je regarde l’heure : 14h15, mardi. Logique. Là, on s’énerve encore plus, parce que le lendemain nous avons prévu de partir. On pourrait laisser tomber, sauf que maintenant nos colis sont cousus et qu’on est obligé de payer le prix du fil, du tissu et de la manip. Et si on paye sans les envoyer, la prochaine poste va tout défaire pour vérifier les contenus de toutes façons. Finalement, devant notre agacement, la dame de l’accueil finit par dire à Max de faire le trajet quand même. Une heure plus tard, la poste n’est évidemment pas fermée et des clients entrent encore… Mais on ne va pas poser de questions : on donne les paquets, on écrit les adresses, on paye et ON SE CASSE.

office building GIF


15 – Et pour finir… Le classique hochement de tête indien n’aide clairement pas la compréhension. Pas besoin d’avoir passé six mois en Inde pour le remarquer : les indiens ont un hochement de tête très particulier qui, selon comment il est fait, peut dire « oui », « non », « peut-être » ou « ok ». Si de notre point de vue on a souvent l’impression qu’il s’agit du même, il y a en fait des différences qui font qu’ils se comprennent entre eux (heureusement). Mais ça peut être bien perturbant pour nous dans certaines situations (« Il a dit « ok » là, ou « non » ? »). Max a fini par choper le truc et répond toujours par un hochement de tête à l’indienne. Perso, je suis incapable de le faire et encore moins d’avoir le réflexe de le sortir dans une discussion…

indian head nod GIF by GIPHY Studios Originals



Mais c’est malgré (ou GRACE) à tous ces petits chocs culturels que l’on prend autant de plaisir à découvrir l’Inde ! C’est un pays A VIVRE ! 😉


Sri Lanka, Inde, Népal, Myanmar, Vietnam et Cambodge… Retrouvez ici le bilan et les anecdotes de nos 6 premiers mois de voyage en Asie !

3 réflexions au sujet de « 15 trucs un peu foufous en Inde »

  1. Pour info, ceux qui ont les cheveux et la barbe orange sont généralement musulmans. Ils utilisent normalement une teinture à base de henné, suivant une tradition selon laquelle Muhammad aurait recommandé de se teindre les cheveux pour se démarquer des juifs et des chrétiens, et que lui-même le faisait avec du henné. Bon, après plusieurs siècles de cohabitation, il arrive quand même que des non musulmans aient les cheveux oranges…

    Pour le droit des homosexuels, je n’ai pas entendu parler de régression récemment, au contraire, plusieurs partis demandent à abroger cette interdiction. Il me semble que les lois interdisant l’homosexualité sont héritées des Britanniques. Mais j’ai peut-être laissé passer une info.

    Et sinon des homos il y en a pas mal. J’ai même apparemment le don de les attirer : encore plusieurs proportions ces dernières semaines. J’ai beau leur parler dès le départ de ma copine (parce que souvent ils ne s’en cachent pas, on les repère rapidement à leur façon de parler), ça ne les décourage pas…

    Les colis dans un paquet en tissus… Moi aussi j’avais halluciné la première fois (et même la deuxième d’ailleurs) ! 😅

  2. Aaah, merci pour toutes ces infos !!
    Pour les cheveux oranges, j’avais lu que c’était quand les cheveux devenaient blancs (et ceux que j’ai vu avaient effectivement les racines blanches donc j’ai cru que c’était ça), mais du coup c’est plutôt une distinction religieuse alors ?
    Pour les homosexuels, on a pas mal échangé avec un chercheur anthropologue spécialisé sur l’Inde et c’est lui qui nous a expliqué ça… En vérifiant en ligne, je comprends que Delhi avait effectivement dépénalisé l’homosexualité en 2009 (juste pour cette région) mais que le gouvernement indien est revenu dessus en 2013… D’un autre coté, je lis aussi que la situation homo semble s’améliorer dans la globalité dans le pays…
    En tous cas ça ne m’étonne pas du tout que tu te fasse draguer, j’ai déjà vu ça. Mais pour moi c’est justement parce que dans la culture commune indienne l’Europe est un peu une zone de légèreté et de libération sexuelle et donc les homos indiens pas forcément assumés tentent le coup avec les blancs…
    Tu es en Inde actuellement ? Nous on part pour le Népal dans 4 jours, ça va faire bizarre de quitter l’Inde, je commençais à m’habituer ! 🙂

Partagez vos avis et expériences...