Passage express à Kannur et aurevoirs au Kerala

kannurAprès Thrissur, nous continuons de remonter la côte kéralaise en train. Notre objectif : découvrir un dernier lieu de cet état avant de nous rendre à Mysore pour voir le palais s’éclairer.

Comme le palais de Mysore ne s’allume que les dimanches soirs, nous n’avons qu’un jour à accorder à Kannur. Ce sera donc une visite express.

A l’instar de Thrissur, Kannur représente bien ce que le Kerala parvient à faire en terme d’association ville-verdure. Si cette ville ne regroupe que 50 000 habitants, elle m’a donnée une impression beaucoup plus urbaine que Thrissur, qui est pourtant 6 fois plus peuplée… Étrange.

Il y a peu d’hôtels sur place, et comme d’habitude en Inde, les endroits les moins touristiques sont les plus chers. Nous louons donc une chambre qui s’avère être un grand appartement contenant un salon, deux chambres et deux salles de bains pour 1500 roupies (20 euros).

Après une bonne nuit de sommeil nous partons visiter la ville. Nous marchons à moitié au hasard (avec pour seul repère la côte que nous voulons rejoindre) et croisons de jolis espaces dédiés, à ce que je comprends, aux équipements militaires. D’ailleurs, nous nous trouvons proches d’une grande base surveillée par des hommes armés qui nous font signe qu’on ne peut pas entrer (alors qu’on n’en avait franchement pas l’intention). On trouve même des magasins « équipements pour soldats ». Ah bon.

A force de marcher et de suivre des panneaux un peu au pif, nous tombons sur le Saint Angelo’s fort.

Il s’agit d’un fort construit par les portugais puis repris par les hollandais pendant la période de colonisation (ils sont partout ceux-là !!). Le bâtiment et les jardins sont très bien entretenus et donnent un beau point de vue sur la mer, ainsi que sur les pêcheurs que nous voyons à contre-bas. Il y a des enfants qui visitent le fort, ainsi que des jeunes indiens qui profitent du calme de l’endroit pour vivre leurs rencards. 

Après le fort, nous retournons au centre-ville pour manger un peu. Un curry au poisson et deux parottas plus tard, nous reprenons notre marche pour nous rendre au phare de la côte.

Cette fois, on nous demande de payer quelques roupies pour entrer. D’ici aussi, la vue sur la mer est très belle, mais la chaleur nous assomme un peu. Il y a beaucoup d’adolescentes dans le coin, et elles veulent toutes faire des selfies avec nous. On s’exécute, évidemment, mais on se dépêche de partir parce que ça peut vite prendre des plombes (chacune veut le sien, dans des positions différentes, avec des cadrages différents…). On profite un peu de la timidité et des hésitations des jeunes filles pour filer en douce !

Après une pause à l’ombre (le temps pour Max de tenter – vainement – de réguler la température de son corps), nous repartons finalement chercher nos sacs, disons au revoir au Kerala et sautons dans le train pour Mysore, dans le Karnataka. Cette fois, ce sera un train de nuit à la mode indienne ! Autant dire que ce ne fut pas vraiment la nuit la plus reposante de ma vie ! 😉


Sri Lanka, Inde, Népal, Myanmar, Vietnam et Cambodge… Retrouvez ici le bilan et les anecdotes de nos 6 premiers mois de voyage en Asie !

2 réflexions au sujet de « Passage express à Kannur et aurevoirs au Kerala »

Partagez vos avis et expériences...