Manger (et boire) en Norvège

Nos dix jours passés en Norvège nous ont permis de tester quelques spécialités locales.

Je ne parlerais pas ici du poisson parce que je n’ai pas d’illustration précise, mais tout comme en Finlande et en Suède, le saumon a été une grande part de notre alimentation durant notre séjour.

La nourriture norvégienne est chère, et les plats de supermarchés ont peu de goût (comme partout finalement…). Du coup nous cuisinions souvent simplement et très classiquement. Mais voici quelques unes de nos découvertes :


  • Les galettes de viandes

A Oslo, nous sommes allés manger dans une brasserie spécialisée dans la cuisine traditionnelle norvégienne. Il ne s’agit pas d’un restaurant classique dont on a l’habitude puisqu’il faut commander au comptoir et s’installer soi-même avec nos plateaux. D’ailleurs, les gens viennent autant pour manger que pour boire un coup ou juste prendre un en-cas (type tartine de pain noir avec crudités et poisson).

Nous, nous avons commandé les deux spécialités de la maison : les galettes de viande (boeuf et porc) avec des pommes de terre à l’eau et des pois cassés, et les galettes de renne avec des légumes et une sauce aux champignons. Nous avons adoré les deux, mais surtout le renne avec sa sauce crémeuse. C’était très copieux et plutôt abordable pour la Norvège (autour de 16-18 euros le plat).


  • Fiskesuppe, la soupe de poisson

Dans une brasserie de Bergen (voir adresse plus bas), nous avons testé la soupe de poisson traditionnelle norvégienne, que nous attendions depuis un moment. Pour le coup, il pleuvait dehors et nous étions épuisés : la soupe venait à point ! Elle était composée de légumes, d’épices et de quenelles de poisson à la vapeur. A tester !


  • Les Fiskakkers

Il s’agit de petits beignets de différents poissons et garnitures très communs en Norvège. La version industrielle n’est pas très bonne, mais nous en avons goûté la même brasserie que la soupe. C’est assez gras, mais c’est pas mauvais. Nous avons goûté la classique au cabillaud, mais aussi une avec du fromage et des oignons et une au bacon, mais ces deux versions ne valent pas la première.


  • Le rømmegrøt

Il s’agit de l’équivalent d’une béchamel sucrée à la cannelle, que les Norvégiens mangent en plat. Nous n’avions pas de sucre, et la version achetée en supermarché est vendue non sucrée. On n’a donc pas trouvé ça terrible et on n’a pas fini…


  • Le brunøst

Alors ça, c’est un sujet de discorde pour les touristes en Norvège ! Soit on adore, soit on déteste. Nous, on a tous les deux adoré, mais je comprends que ça puisse déplaire.

Il s’agit d’une pâte de fromage très sucrée ayant le goût de confiture de lait. C’est indescriptible en fait… Ça se présente sous la forme d’un gros bloc carré dans lequel on peut couper des tranches.

Les Norvégiens la mange sur des gaufres ou du pain avec de la confiture de fruits rouges. Moi j’en mettais partout, parce que j’ai trouvé ça très intriguant. C’est vite écœurant par contre, et j’ai fini par m’en lasser. Mais c’est à tester !


  • Le Kaviar

C’est un piège : il y a marqué « Kaviar » sur un gros tube, et vu le prix on se doute bien que l’on achète pas du caviar… Mais c’est quand même frustrant quand on se retrouve avec une pâte bizarre ultra salée ayant un vague goût de poisson (il y a certes quelques oeufs de poissons dedans mais surtout des produits chimiques…).

C’est un peu l’équivalent du fromage à tartiner pour eux, avec des arômes tous plus flippants et chimiques les uns que les autres : bacon, jambon, poivre, noix, bleu, piment, etc.

Pas un grand coup de cœur donc.


  • Le saucisson de renne

Nous voulions absolument essayer. La veille du départ, nous en avons acheté un dans un magasin qui croisait notre route, et nous l’avons offert (et goûté) une fois revenus à Paris.

C’est assez fort, avec un goût de gibier et de poivre assez prononcé.


  • Les skølebollers

La seule pâtisserie Norvégienne de cette liste, les skølebollers sont des petites brioches garnies de crème pâtissière et de noix de coco râpée. Plutôt classique, mais très bon.


  • Les bières locales

Contrairement à la Suède, nous avons trouvé un choix incroyable de bières et cidres locaux en Norvège. Et surtout : les supermarchés ont des rayons entiers dédiés aux alcools Norvégiens, avec un logo indiquant que c’est un produit national et une étiquette expliquant la région et le type de bière.

Nous en aurions goûté des dizaines, si le prix n’avait pas été si dissuasif… On peut facilement en avoir pour 8 euros la bière de 33cl, même en supermarché. Les deux marques les plus connues sont « ø » (dont nous avons essayé plusieurs versions) et « Dag« .

En revanche, elles sont effectivement très bonnes, bien que trop fortes pour moi… Voici un panorama des bières goûtées :


Nos adresses :

Comme nous étions en mode « backpacker » et que le coût de la vie est incroyablement élevé en Norvège, nous avons surtout mangé sur le pouce. Nous avons cependant testé deux brasseries délicieuses, une à Oslo et une à Bergen.

  • Kaffistova : un des plus vieux cafés d’Oslo. Spécialisé en cuisine traditionnelle norvégienne et situé en plein centre ville. On y mange des crudités, du poisson frais et des boulettes de viande.
    • Adresse : Rosenkrantz’ gate 8, Oslo
  • Söstrene hagelin : spécialisé dans les croquettes, beignets et soupes de poissons, on peut aussi commander du jus de cranberries pour boire avec. C’est frais et très bon.
    • Adresse : Strandgaten 3, 5013 Bergen

Une réflexion au sujet de « Manger (et boire) en Norvège »

Partagez vos avis et expériences...