Excursion « Exploration de la grotte volcanique de Leiðarenði»

Max dans la grotte de Leiðarenði

ReykjavikInutile de dire qu’on ne commencera pas ce billet en expliquant comment prononcer « Leiðarenði », nous n’en avons aucune idée !

Lorsque nous avons pensé à notre voyage, nous avons été séduits par la perspective d’explorer une grotte volcanique (quoi de mieux que l’Islande pour ça ?). Nous avons donc réservé chez Extreme Iceland pour cette excursion à la demi-journée.

Pas de gros bus de touristes cette fois, juste une dizaine de personnes et un guide (c’est déjà pas mal). Le guide parlait moyennement anglais, mais on pouvait se comprendre quand même. Il était très gentil.

Nous avons roulé une grosse demi-heure hors de la ville, jusqu’à une plaine recouverte de neige et encerclée par les montagnes. En regardant de plus près, on constate que le sol est très étrange, avec beaucoup d’aspérités (mais comme il est recouvert neige, c’est difficile de voir l’ensemble correctement). Il s’agit en fait du champ de lave de Stora-Bollahraun. En effet, nous voyons au loin une grosse montagne, et le guide nous explique que c’est ce volcan qui est entré en éruption il y a plus de 2000 ans et dont la lave a recouvert la zone.  Le voici :

volcan Islandais

Le guide nous équipe en crampons, torches et casques, et nous partons à pied. Direction : la grotte volcanique de Leiðarenði !

Cette grotte de 900 mètres s’est formée après l’éruption de ce fameux volcan (dont on ne sait pas le nom ?). La lave de l’extérieur a durcie, mais le magma à continuer de couler sous la terre, formant de grandes cavités aux parois impressionnantes et  colorées.

Le début de l’exploration

Au bout de dix minutes de marche, on s’arrête devant deux trous de la taille d’un repère de renard. On se demande ce dont il s’agit, puis on comprend que c’est… l’entrée du tunnel ! Petite appréhension à l’idée de quitter la surface… Le guide nous explique qu’il y a un chemin facile et un autre plus dur. Vu la petite angoisse de certains membres du groupe, il opte pour le chemin facile.

Nous descendons donc les uns après les autres dans la grotte de Leiðarenði.

A l’intérieur, il fait tout noir (ce qui est plutôt normal). Nous observons les parois avec nos lampes torches. Les couleurs sont magnifiques, avec de nombreuses variations. Le plafond est souvent très bas (notre casque nous a tous sauvé la vie au moins cinq fois chacun) !

Cliquer sur les images pour les agrandir

Le squelette du mouton

Nous progressons dans la grotte Leiðarenði et nous arrivons à un petit squelette. Le guide nous explique qu’il s’agit d’un agneau qui a dû tomber dans la grotte il y a plusieurs centaines d’année et qui n’a pas su ressortir. C’est pour cela qu’en islandais, le nom de cette grotte signifie « la fin du chemin ».

fossile dans la grotte de Leiðarenði

Nous avons ensuite cherché à faire demi-tour pour ressortir par le même chemin (et éviter le passage compliqué et long) mais le guide s’est perdu… C’est Max qui a repéré un passage caché derrière une grosse pierre et qui le lui a indiqué. La grotte n’est pas très longue pourtant, mais l’espace de deux minutes nous étions devenus Indiana Jones ! Héhé !

Nous sommes finalement ressortis (un peu content de pouvoir se tenir debout à la lumière du jour quand même). C’était vraiment une super expérience, typique de ce que la nature islandaise a à nous offrir !

Nous avons entendu le bruit des renards polaires, et c’est en essayant vainement de les repérer que nous avons redémarré pour rejoindre la ville.

2 réflexions au sujet de « Excursion « Exploration de la grotte volcanique de Leiðarenði» »

Partagez vos avis et expériences...