Deux jours sur l’île de Öland (partie 2)

Öland

Après notre nuit (très courte) en camping sauvage au bord de la mer, nous décidons de partir visiter le nord de l’île de Öland.

Le temps est beaucoup moins clément que la veille… Il menace de pleuvoir et un épais brouillard gâche complètement la vue. Nous nous arrêtons au bord de la route pour prendre notre petit déjeuner (pain suédois et confiture de Hjortron pour rester dans le thème), avec vue sur une église suédoise typique de la région.

Eglise de Öland

Arrêt à Borgholm

Après un autre arrêt pour acheter à manger à Borgholm (la plus grande ville de l’île), nous reprenons la route pour nous arrêter aux abords d’une plage indiquée dans le guide du routard. Il s’agit d’une plage de galets qui doit certainement être magnifique sous le soleil, mais sous la brume, l’effet rendu est tout simplement mystique.

Plage de galets de Öland

Nous reprenons de nouveau la voiture, mangeons sur une aire de repos parfaitement aménagée (toilettes sèches comme un peu partout en Suède, table abritée, arrivée d’eau…) et repartons pour notre prochain arrêt : le plus vieux moulin de l’île. Il a naturellement été aménagé pour accueillir les touristes et propose un restaurant ainsi que des visites guidées (que nous n’avons pas souhaité faire). Nous nous arrêtons juste pour le regarder sous toutes ses coutures et pour prendre quelques photos.

Les carrières de pierre

Quelques kilomètres plus loin, nous attendent les carrières de pierre de Oland. Nous arrivons d’ailleurs en même temps qu’un car de touristes, alors nous attendons leur départ avant de s’aventurer un peu sur les cailloux. La formation rocheuse est assez impressionnante, et encore une fois, le brouillard vient « mystifier » la scène.

Carrière de pierre de Öland

Carrière de pierre de Öland

Le parc naturel du nord

Et c’est reparti ! Nous continuons notre chemin jusqu’à l’extrême nord de l’île. Même si la pluie menace, nous ne nous démontons pas et garons la voiture pour aller nous promener dans la forêt.

Encore une fois, nous ne croisons quasiment personne. Nous empruntons des petits sentiers (balisés de façon… compliquée, disons) avec pour objectif d’arriver à ce qui est décrit dans notre guide comme étant « la plus belle plage de l’île« . En même temps, on en a pas vu tant que ça des plages dans le coin, alors on est curieux. Et pour une fois qu’on a un guide (et qu’on est maintenant obligé de le porter), autant s’en servir !

Forêt de Öland

Promenade dans la forêt de Öland

La balade est agréable, même si elle ne vaut pas celle de la veille. 

Après environ 5 km, nous arrivons à la plage en question… qui se trouve au milieu d’un camping de luxe. Grosse déception. Il faut traverser les parcours de mini-golf, les appart-hotels, les super-marchés et même un parc d’attraction ! Ça casse un peu l’ambiance « naturelle » dans laquelle nous évoluions jusqu’ici. En plus de ça, la plage ne nous semble pas si impressionnante que ça, même en tenant compte du temps. 

Plage de Öland

Nous ne nous attardons donc pas trop et faisons le chemin inverse. Une fois dans la voiture, nous redescendons la côte pour traverser le pont de Kalmar et rejoindre le continent.

Avant d’aller découvrir Göteborg, il nous reste encore à explorer la route des verreries : à suivre…!

Une réflexion au sujet de « Deux jours sur l’île de Öland (partie 2) »

  1. Je vous envie 🙂 Profitez en bien, et prenez vos agendas pour venir nous raconter tout tout et tout à votre retour….si vous revenez un jour !
    Nous vous embrassons.
    Annie et Colette

Partagez vos avis et expériences...