Découverte sommaire de Mandalay, la seconde ville du Myanmar

Après nous être posés quelques jours à Bagan, nous avons pris un bus pour Mandalay.

Avec plus d’un million d’habitants, Mandalay est la seconde plus grande ville du Myanmar. Souvent préférée à Yangon, la capitale économique, elle attire les touristes qui y séjournent souvent avant de faire le voyage jusqu’à Hipsaw en train (réputé comme l’un des plus beaux du monde).

Nous hésitions à faire le trajet en train et le trek de la région également : les voyageurs rencontrés nous en ont dit beaucoup de bien, mais le temps était compté avant la fin de notre visa… Et nous rendre plus au nord nous ferait beaucoup courir. Du coup, on a décidé de rester à Mandalay quelques jours avant de redescendre doucement vers Yangon.

Nous n’avons pas fait grand chose dans la ville. On a surtout beaucoup marché, notamment pour aller à la pagode Sutaungpyei, depuis laquelle on a une belle vue en hauteur sur la ville.

On est aussi allés au marché, ainsi qu’au marché de nuit.

Une des attractions très prisées dans le coin est d’aller se promener à Amarapura, un village située à 15 km au nord. On y trouve le plus long pont en teck du monde, que les touristes admirent sous le coucher de soleil.

Nous avons voulu nous y rendre en vélo, mais nous nous sommes engueulé avec la gérante qui refusait qu’on lui paye la moitié avant et la moitié après la location. Les vélos étaient en très mauvais état et nous ne voulions pas nous faire avoir. Mais elle a préféré perdre la totalité…

Sauf que mère-maquerelle tient tout le quartier et nous n’avons pu en louer nul part. Apres 2h de marche, on a abandonné l’idée. Hors de question de revenir la queue entre les jambes, ou de louer un scooter que l’on paye à la journée pour une demi heure de route. Et puis, on ne tenait pas tant que ça à voir ce pont. Il est certainement très beau, mais parfois on n’a juste pas envie de faire les attractions proposées, même si Le Routard le note à deux bonhommes ! 🙂

À la place, on a découvert un peu l’ambiance de la ville (au gré de nos recherches pédestres).

Nous avons ressenti deux ambiances radicalement différente en fonction des endroits où on se trouvait. Dans le centre-ville, les gens étaient assez froids. On nous abordait souvent pour nous louer des scooters ou nous servir de taxi, mais sinon les gens étaient globalement désintéressés. Une ville occupée et habituée, quoi.

Mais à quelques rues de là se trouvaient les quartiers plus pauvres. Et l’ambiance y était bien différente. Les gens étaient fascinés dès qu’ils nous voyaient. Ils nous fixaient, nous souriaient, tentaient des « hello » un peu fébriles… Nous avions l’impression qu’ils étaient surpris de nous voir, alors que la ville est pourtant assez touristique. Peut être que personne ne prend le temps de passer par chez eux, tout simplement.

Le soir de notre troisième jour à Mandalay, nous avons retrouvé Anne et Gaston, un couple de Belges rencontrés lors de notre trek au Népal. Une bonne soirée passée à partager nos déboires autour d’un plat de rue Birman ! Et en prime, en dessert, on a même trouvé des parottas. Enfin, à la sauce Birmane quoi, trempés dans un bain d’huile et servis dégoulinants. Pas tellement indien !

Après ces quelques jours, nous prenons finalement le train pour Nyapyidaw, la capitale. Matt, un Américain rencontré à Bagan, nous avait parlé de son envie de visiter la capitale fantôme. C’était une idée qui nous tentait déjà, alors on a décidé de s’y rendre. Une bonne façon de sortir du circuit touristique et une incroyable expérience !


Sri Lanka, Inde, Népal, Myanmar, Vietnam et Cambodge… Retrouvez ici le bilan et les anecdotes de nos 6 premiers mois de voyage en Asie !

Partagez vos avis et expériences...