Camping sauvage en Scandinavie : notre retour d’expérience

Camping sauvage vetement

Note : je parle ici de camping sauvage (terme communément employé), mais il s’agit en fait de « bivouac », c’est-à-dire le fait de dormir une seule nuit à chaque emplacement. Le camping sauvage est interdit en Scandinavie comme ailleurs.

Nous écrivions précédemment que nous avions adoré nos nuits en camping sauvage et que passer à côté de cette expérience dans un voyage en Norvège ou en Suède peut être dommage. Lire la suite

L’ascension du vertigineux Preikestolen

stavangerSi nous avions décidé de descendre jusqu’à Stavanger, c’est en grande partie pour faire la randonnée du Preikestolen. Et ce fut vraiment un moment très fort de notre voyage, que nous allons raconter ici !

Le Preikestolen est une falaise de 604 mètres de haut. Sa particularité est qu’elle donne accès à un point de vue incroyable sur un fjord norvégien. Mais la vue se mérite, puisqu’il faut d’abord effectuer la randonnée de 3,8 km. Ça ne parait pas beaucoup, mais le dénivelé est important et le chemin est loin d’être régulier, ce qui augmente considérablement le temps à prévoir pour arriver au sommet. Lire la suite

Errances à Stavanger

stavangerDernière ville de notre périple Scandinave, nous rejoignons Stavanger depuis Bergen par ferry.

Ce n’est pas une grande ville (130 000 habitants) mais c’est souvent une destination choisie des touristes, du fait que c’est de là que partent les expéditions vers certains des fjords les plus impressionnants du pays.

Nous avons passé les deux derniers jours de notre périple à Stavanger. En dehors de l’ascension du Preikestolen (voir article suivant), nous nous sommes principalement promenés dans la ville. Lire la suite

Bergen, parce que notre voyage ne peut pas être qu’ensoleillé

bergenBergen est la seconde grande ville de Norvège, avec près de 300 000 habitants. Située au sud-ouest du pays, elle est réputée pour être la ville de pluie.

Et malheureusement, nous avons vite réalisé que nous n’allions pas échapper à la règle. 

Nous avons passé deux jours à Bergen, et heureusement que ce ne fut pas plus… La pluie n’a pas cessé tout ce temps-là (et au camping, c’est vraiment pas agréable). Pourtant, on sent bien que Bergen est une ville magnifique, et c’est d’autant plus frustrant de n’avoir pas pu en profiter pleinement. Lire la suite

Le “Norway in a nutshell” trip, ou notre première approche des fjords norvégiens (partie 2)

Norway in a nutshell fjords

Après une première journée très épuisante, nous nous réveillons un peu ankylosés mais excités à l’idée de poursuivre notre expédition vers les fjords norvégiens.

Arrivée à Flam

Nous arrivons au cœur du village de Flam. Honnêtement, ce village n’a pas beaucoup d’intérêt… Il s’agit principalement d’un centre d’accueil pour touristes (puisque c’est de la que partent les croisières pour les fjords). Dans les lacs, on voit d’ailleurs des bateaux immenses regroupant plusieurs milliers de personnes, de véritables villes sur l’eau. Tout de suite, le village perd de son charme.

Après un petit tour rapide, nous nous contentons finalement d’attendre notre bateau. Vers 11h, nous embarquons pour deux heures de croisière dans les Fjords. Lire la suite

Le “Norway in a nutshell” trip, vue sur les fjords norvégiens (partie 1)

Norway in a nutshell

Le tour organisé « Norway in a nutshell » est un grand classique du tourisme norvégien. Le principe : on choisi de faire une boucle ou un aller-simple entre Oslo et Bergen (la deuxième grande ville norvégienne) en passant par les Fjords. C’est un très bel aperçu du pays.


Norway in a Nutshell, kesako ?

Le tour inclut :

  • un trajet en train au départ de Bergen ou d’Oslo, arrivée à Myrdal
  • le trajet en train de Myrdal à Flam
  • la croisière en bateau dans les Fjords au départ de Flam, arrivée à Gudvangen
  • le trajet en train de Gudvangen à Bergen (si dans ce sens)

Lire la suite

Oslo, la norvège citadine

Oslo

Nous n’avons pas passé beaucoup de temps à Oslo, car nous souhaitions surtout visiter la Norvège sauvage et naturelle et pas tellement les grandes villes.

L’architecture d’Oslo ne m’a pas vraiment convaincue. On avait l’impression que des bâtiments ultra-modernes coutoyaient de l’ancien et l’ensemble était donc assez disparate. En plus, nous avions pour la première fois depuis le début de notre voyage la sensation du manque d’espace et de foule, notamment au centre-ville (Oslo regroupe 600 000 habitants quand même). Ça n’a rien d’inhabituel lorsque l’on vit à Paris mais c’était vraiment une ambiance différente de celle de Göteborg, d’où nous arrivions (et que nous avions adoré). Lire la suite