6 mois de voyage racontés en chiffres et en histoires (ou comment énumérer nos souvenirs de dingues)

Max Nyapyidaw

Aujourd’hui, ça fait six mois. 26 semaines. 182 jours. 4368 heures. 6 mois de voyage. Notre départ parait loin et très proche à la fois.

Le 15 septembre 2017, j’étais dans un avion en direction du Sri Lanka, sans billet de retour, alors que Max était déjà en Inde depuis plusieurs jours. Élise était assise à côté de moi et on se demandait ce qui nous attendait en Asie. C’était pour nous deux la première fois que l’on mettait les pieds sur le continent. J’étais un peu plus stressée qu’elle, parce que je savais que j’allais y rester pour un moment. Il valait mieux que ça me plaise !

Après 6 mois de voyage et de vadrouilles, j’ai envie de faire un mini-bilan. J’aime ça, moi, les bilans. Ça me permet de poser mes souvenirs, de les noter pour pouvoir y revenir plus tard. Comme dirait Nath : « t’inquiète, j’ai fait une liste ! ». Alors j’ai envie d’honorer nos vieilles habitudes.

Pour fêter les 6 mois de voyage de dingue que le Minimoy et moi avons vécu, voici un résumé de nos aventures !

Lire la suite

Bye-bye Népal (budget et coups de cœur)

Deuxième pays de notre voyage pour Max (et troisième pour moi), le Népal ne pouvait pas nous laisser indifférent. Nous savions dès le début que nous y passerions près de deux mois, avant de rejoindre mes frères en Birmanie.

Le voyage en bref

Nous avons été beaucoup plus sédentaire au Népal que dans les autres pays que l’on a visité. Notre voyage s’est divisé en quatre grandes parties, pour un total de 54 jours sur place : on a passé deux semaines à Katmandou, deux semaines à faire un trek dans les Annapurna, une semaine à se reposer à Pokhara et deux semaines à faire du woofing dans la banlieue de Katmandou. Lire la suite

Manger (et boire) au Népal

Le Népal n’est pas réputé pour sa nourriture. Si on trouve de grandes similitudes avec l’Inde, il s’avère que les plats sont objectivement moins savoureux et surtout moins variés. Dans la culture, on mange surtout pour se nourrir. Le riz, les patates et les lentilles ont dont une place importante.

Malgré tout, les plats népalais sont loin d’être mauvais. Mention spéciale à nos cuisiniers à l’orphelinat pendant notre workaway, qui faisaient des plats généreux, variés et ultra frais pour les enfants de l’association tous les jours ! Je m’attendais à manger des dhal bat matin, midi et soir, mais on arrivait quand même à manger varié. Lire la suite

Deux semaines de workaway chez les « Children of the Universe », un orphelinat népalais et tibétain

Après notre trek dans les Annapurna (et le repos qui a suivi), il nous restait encore deux semaines à passer au Népal avant de partir en Birmanie, où mes frères nous rejoignaient.

Nous souhaitions depuis le départ tenter le workaway, et nous avions comme objectif d’en faire ici si nous avions assez de temps.

Le principe du workaway est simple : on travaille chez l’habitant jusqu’à 5h par jour en échange du logement et des repas. Les missions peuvent être très diverses en fonction des besoins de l’hôte : cuisine, ménage, construction, enseignement, etc. Lire la suite

Pokhara, le repos des trekkeurs et la recherche de workaway

Avec plus de 255 000 habitants, Pokhara est la deuxième plus grande ville du Népal (après Katmandou, la capitale).

C’est un point incontournable pour les trekkeurs puisque c’est de là que partent la majorité des grands circuits (notamment le Tour des Annapurna). C’est donc aussi ici que les voyageurs rentrent de trek et décident de se poser pour se remettre de leurs efforts. Lire la suite

Journal de bord du Tour des Annapurna – 13 jours de trek dans l’Himalaya

Tour des Annapurna

Après avoir décrit un peu notre expérience de trek dans le circuit des Annapurna, place maintenant au plus dingue : les photos et le détail de notre ascension ! Evidemment, je n’avais pas d’ordi sur place. Mais j’avais emmené un cahier, un stylo et une carte de la région et je notais chaque jour où on était, le trajet parcouru et notre ressenti ou les difficultés rencontrées. Du coup, je peux retranscrire ici mes textes tels quels, en les illustrant des photos prises par Max. Et franchement, ça rend encore moins bien que la réalité ! Lire la suite

Préparation au trek « le tour des Annapurna » : l’ascension de la plus haute passe du monde !

La raison principale qui pousse les touristes à se rendre au Népal, c’est le trekking. Et pour cause, le pays héberge des paysages montagneux de dingue ! C’est certainement la plus grande richesse de ce pays très pauvre. Personnellement, je suis sure d’y avoir vu les plus beaux panoramas de toute ma vie.

Tout est d’ailleurs organisé pour que l’on puisse venir les découvrir à pied, en vélo, en canoë ou même en parapente. Il y a des centaines de chemins de treks dans les différentes régions, demandant de quelques heures à plusieurs semaines de marche.

Du coup, on n’a pas échappé à la règle. Avec deux mois à passer au Népal, hors de question de ne pas tenter un trek un peu long. Lire la suite

Katmandou, le voyage au Népal commence par sa capitale

katmandouNotre première étape au Népal est bien évidemment Katmandou, sa capitale.

Nous sommes arrivés depuis un vol direct de Bangalore, en Inde. Sur internet, on avait lu qu’il fallait arriver dans le pays avec du liquide pour pouvoir faire notre VISA sur place. Donc, depuis l’Inde, on retire 17000 roupies et on va au guichet pour les changer en dollars. Mais le mec de l’accueil nous dit que c’est inutile : les roupies indiennes sont parfaitement utilisées au Népal. Parfait ! Mais il ajoute : « oui, enfin, que les billets de 100 roupies… ». On regarde notre liasse de billets : on a que des billets de 1000 ou de 500. Après de longues discussions pas très claires, il décide de nous rendre service en nous changeant gratuitement 10 000 roupies en billets de 100. Mais il nous en reste 7000, et on n’a que deux heures avant notre décollage pour changer le reste, sous peine de ne jamais pouvoir s’en servir. Lire la suite

Destination : Népal

Nous sommes partis de France sans aucun autre plan que d’aller en Inde et de passer toute la durée de notre Visa dans le pays. Nous avons donc dû choisir notre prochaine destination.

Notre choix s’est porté sur le Népal, un peu au hasard. C’était un choix non-prémédité : Max souffrait de la chaleur en Inde, alors on s’est dit que les montagnes lui ferait du bien. Et puis on savait qu’on y serait en Novembre, qui s’avère être le mois idéal pour les treks. En effet, la saison touristique dure tout le mois d’octobre, pendant lequel la météo est parfaite. Novembre est également une très bonne saison, beaucoup moins fréquentée (peut-être parce que les touristes ne prévoient pas de vacances à moins de 4 semaines de noël). Du coup pour nous, c’était parfait. Lire la suite