6 mois de voyage racontés en chiffres et en histoires (ou comment énumérer nos souvenirs de dingues)

Max Nyapyidaw

Aujourd’hui, ça fait six mois. 26 semaines. 182 jours. 4368 heures. 6 mois de voyage. Notre départ parait loin et très proche à la fois.

Le 15 septembre 2017, j’étais dans un avion en direction du Sri Lanka, sans billet de retour, alors que Max était déjà en Inde depuis plusieurs jours. Élise était assise à côté de moi et on se demandait ce qui nous attendait en Asie. C’était pour nous deux la première fois que l’on mettait les pieds sur le continent. J’étais un peu plus stressée qu’elle, parce que je savais que j’allais y rester pour un moment. Il valait mieux que ça me plaise !

Après 6 mois de voyage et de vadrouilles, j’ai envie de faire un mini-bilan. J’aime ça, moi, les bilans. Ça me permet de poser mes souvenirs, de les noter pour pouvoir y revenir plus tard. Comme dirait Nath : « t’inquiète, j’ai fait une liste ! ». Alors j’ai envie d’honorer nos vieilles habitudes.

Pour fêter les 6 mois de voyage de dingue que le Minimoy et moi avons vécu, voici un résumé de nos aventures !

Lire la suite

Bye-bye Inde (budget et coups de cœur)

Après 39 jours passés en Inde (et deux mois complets pour Max), nous quittons le pays pour nous rendre au Népal. Une semaine après notre départ, il est temps de donner notre avis sur l’expérience vécue dans le pays.

Le voyage en Bref

Notre voyage peut se résumer en deux parties : pendant les deux premières semaines, nous avons découvert le pays à moto, en allant de Chennai à Kanyakumari, la pointe extrême-sud. Nous sommes ensuite retournés à Chennai pour rendre la moto et nous avons repris le voyage en trains et bus. Nous sommes allé dans le Kerala et avons remonté la côte jusqu’à Mysore puis Bangalore. L’itinéraire détaillé est ici.
Lire la suite

Nos logements testés en Inde du Sud (Tamil Nadu, Pondichéry, Kerala et Karnataka)

Parce qu’on ne sait jamais si on reviendra quelque part, j’aime prendre des notes sur les endroits dans lesquels nous avons dormi. Ça permet de s’y retrouver ! Il est en effet très difficile de savoir ce qui nous attend quand on réserve un logement à l’avance, et le prix est un critère peu suffisant et très aléatoire. Alors les valeurs sures, il vaut mieux les noter ! Lire la suite

Manger (et boire) en Inde du Sud

La gastronomie indienne est riche et variée. Autant dire qu’après le Sri Lanka, j’étais bien contente et je me suis régalée !

En France, les restaurants indiens ne proposent que des plats d’Inde du nord, qui sont très différents de ceux du sud. Et encore, en version occidentalisée. Ça a donc été une parfaite découverte pour nous (même si j’ai dû faire le deuil de mon envie de naan au fromage) ! Lire la suite

Le jour où j’ai goûté ma première poutine… à Bangalore

BangaloreSi, si, Bangalore est bien en Inde ! C’était même notre dernière destination indienne avant de prendre notre avion pour le Népal.

Nous ne réalisons pas vraiment que nous quittons l’Inde, parce que nous sommes occupés à appréhender Bangalore… Une grosse ville comme nous n’en n’avions plus vue depuis Chennai. Un accent de modernité en plus.

Bangalore, capitale de l’état du Karnataka, est peuplée de plus de 8 millions d’habitants. Un monstre de ville indienne.  Lire la suite

Mysore : entre palais illuminé, rencontres semi-hasardeuses et guerre aux huiles essentielles

mysoreAprès avoir dit au revoir au Kerala, nous arrivons à Mysore, dans l’état du Karnataka.

Il est 5 heures du matin quand notre train arrive. Pour une fois qu’un train indien est à l’heure, il faut que ce soit à 5 heures du mat !…

Puisque notre chambre d’hôtel n’est pas disponible avant 10 h, nous traînons dans la ville et observons l’Inde se réveiller. On voit ainsi les vendeurs préparer leurs étales pour le marché : fruits, fleurs, journaux… Lire la suite

Passage express à Kannur et aurevoirs au Kerala

kannurAprès Thrissur, nous continuons de remonter la côte kéralaise en train. Notre objectif : découvrir un dernier lieu de cet état avant de nous rendre à Mysore pour voir le palais s’éclairer.

Comme le palais de Mysore ne s’allume que les dimanches soirs, nous n’avons qu’un jour à accorder à Kannur. Ce sera donc une visite express.

A l’instar de Thrissur, Kannur représente bien ce que le Kerala parvient à faire en terme d’association ville-verdure. Si cette ville ne regroupe que 50 000 habitants, elle m’a donnée une impression beaucoup plus urbaine que Thrissur, qui est pourtant 6 fois plus peuplée… Étrange. Lire la suite

Séjour improvisé à Thrissur, le Kerala oublié du tourisme

thrsisurAprès Munnar, Kochi et Allepey, nous avions fait le tour des grandes destinations prisées des touristes dans le Kerala. Il nous restait à décider de ce que nous faisions pour la suite.

Nous avions encore dix jours dans le pays, avec pour obligation d’aller à Bangalore (dans l’état du Karnataka, au nord du Kerala) pour prendre notre vol international.

Nous avons beaucoup hésité sur les destinations : devait-on tenter Goa, et comprendre ce que pouvait-être l’Inde occidentalisée ? Ou descendre dans le sud du Kerala, sachant que ça nous éloignerait de Bangalore ? Lire la suite

Tentative de « baignade sur plage indienne » à Marari’s Beach

AllepeyDepuis notre départ, j’avais répété à Max : « Avant de partir vadrouiller dans les pays froids ou dans les terres, je veux au moins m’offrir quelques jours de repos à ne rien faire du tout à part boire des cocktails sur la plage ».

Pour les cocktails, il fallait déjà faire une croix dessus. L’alcool est difficile d’accès en Inde (il faut aller dans les magasins gouvernementaux) et on trouve surtout des « Mocktails », c’est à dire des boissons non alcoolisées.

Il restait les plages. Lire la suite

Allepey, parce qu’on ne laisse pas les pirogues à Venise !

AllepeyAprès avoir quitté un peu à contre-coeur la calme Kochi, nous prenons un bus gouvernemental pour rejoindre Allepey.

Alappuzha (de son vrai nom) est une petite ville de l’état du Kerala qui est très connue des touristes en raison de ses backwaters, les canaux qui traversent la région et aux bords desquels vivent les habitants. C’était la seule chose que je connaissais du Kerala avant de venir, et c’était une excursion que je voulais absolument faire. Lire la suite